Poème primé 2014 : ULYSSE NAUFRAGE

Lors du concours de poésie de l’Académie florimontane en 2014, voici le poème lauréat du 1er prix :

 

                   ULYSSE NAUFRAGÉ

                         Si souvent j’ai suivi ces volages sirènes
                         Dont le murmure obscur m’invitait à chanter
                         Des grâces des splendeurs que le flot démonté
                         Renvoyait par le fond, le silence en étrennes

                         J’ai tété tant de fois aux lèvres souveraines
                         Le nectar infernal de la Lyre, porté
                         Par l’espoir insolent d’enfin réinventer
                         L’univers, affranchi de leurs crocs de murènes

                         Mais le Verbe est ainsi que l’Amour quand il mord
                         Nouant ses propres rets lorsque, conquistador,
                         Je crois toucher du doigt la liberté promise

                        Echapper à son joug devient mutilation
                        Quand près de me noyer je rejoins sa faction
                        De poètes maudits que le limon enlise

                          Marie Schneider (Tous droits réservés )

Posted by on 17 Avr, 2015 in Poème primé | 1 comment

One Comment

  1. Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Leave a Reply