Revue Savoisienne

Revue savoisienne 2015

LA REVUE SAVOISIENNE 2016

Nous informons tous nos abonnés à jour de leurs cotisations (34 euros) que La Revue savoisienne 2016 est à leur disposition au siège de l’Académie. Vous pouvez la retirer le jeudi matin de 9 h à 12 heures et si vous n’avez pas payé votre cotisation 2017, vous pouvez régulariser votre situation. En même temps vous aurez le plaisir de vous entretenir auprès des permanents de l’Académie de vos recherches ou de vos curiosités autour d’une tasse de café. Cela vous permettra aussi de participer aux discussions animées de la ruche et de savourer le miel de la convivialité salésienne.

En ce qui concerne la revue, la table des matières 2016 est des plus copieuses. Outre les informations sur la vie de la compagnie, elle contient la plupart des conférences de l’année 2015, notamment des articles concernant la guerre de 1914, l’anniversaire de l’érection de la Savoie en duché en 1516, le rôle du cardinal de Brogny au concile de Constance, la fin peu glorieuse de l’abbaye de Talloires… Une mention spéciale a été réservée, cette année, à la séance solennelle du château de Montrottier puisqu’elle commémorait le legs du château et des collections fait par Léon Marès à l’Académie en 1916. Par ailleurs, depuis quelques années, sous le titre de Glanes de Montrottier, nous continuons, en fonction des recherches dues à des professionnels disponibles, la description et si possible l’historique des objets d’art de la collection Marès. Enfin, pour clore le tout, nous publions la traditionnelle bibliographie savoisienne de l’année ainsi que des notes de lecture d’ouvrages intéressant l’histoire de Savoie sans oublier le palmarès 2016 du Concours de poésie.

Signalons à nos lecteurs que La Revue savoisienne 2016 voit le retour de la Chronique archéologique recensant avec croquis à l’appui les découvertes archéologiques dans le département de la Haute-Savoie en 2014, 2015 et 2016, comblant ainsi les absences de ces trois années dans nos publications antérieures. Pour couronner le tout, cerise sur le gâteau, nous avons publié un article de deux chercheurs archéologues décrivant le tissu urbain de La Roche au XVIIIe siècle à partir d’une comparaison entre le toisé et le cadastre sarde de cette cité.

Bref, un cru pétillant qui ne déparera pas nos bibliothèques et dont la saveur intellectuelle saura réjouir plus d’un lecteur passionné de l’histoire de Savoie.

Bernard Premat
Directeur de la Revue savoisienne