Revue Savoisienne

Revue savoisienne 2015

La Revue savoisienne 2019

La Revue savoisienne 2019 a échappé au Covid 19 et a pu être distribuée dès la fin septembre à tous nos adhérents qui étaient en règle avec leurs cotisations de l’année 2020. Le virus n’a pas atteint notre moral et nous avons pu vous livrer les articles bienvenus avant le confinement pour meubler vos heures de lecture.

C’est ainsi que vous avez eu la primeur de l’année florimontane 2019 avec les procès-verbaux concernant l’année 2019. Notre Président Jean Viallet en a profité pour rédiger un compte rendu détaillé et précis concernant le château de Montrottier après trois ans d’exploitation. Tous les lecteurs pourront se faire une idée des travaux entrepris au château et des manifestations qui s’y sont déroulées, preuves que la société d’exploitation du château a bien mérité des éloges de l’Académie.

Parmi ces manifestations nous avons repris les discours d’hommage à notre président d’honneur Paul Guichonnet, hommages qui ont été rendus au château de Montrottier auxquels nous avons ajouté les articles de journaux italiens très sensibles à la connaissance des Alpes qu’apportait l’oeuvre de Paul Guichonnet. En même temps nous avons associé la mémoire de Joseph Ruscon à celui qui a été son conscrit et son ami parmi les plus proches.

Quant au contenu des communications qui ont été retenues, signalons la conférence de notre jeune historienne Esther Deloche intitulée Le chanoine Rebord, une personnalité à redécouvrir, un personnage que les chercheurs rencontrent très souvent sans bien le connaître et qui a été l’initiateur du Dictionnaire du clergé haut-savoyard au XIXe siècle. Jean-Noël Parpillon dit Fiollet suite à sa conférence au château de Montrottier a raconté avec beaucoup de documents l’itinéraire qui mena François Bulloz de Vulbens, son village natal, à la direction à Paris de La Revue des Deux Mondes. De même, nous avons publié la contribution d’Anne Noschis, qui avait ravi son auditoire avec sa conférence sur François Bonnivard, le prisonnier de Chillon.

De plus, les Florimontans ont pu cette année découvrir les richesses de la bibliothèque de l’Académie florimontane grâce aux talents de Claire Laurencin, d’Isabelle Bouvier, de Julien Coppier et de Jean-Pierre Coudray qui ont présenté les joyaux de nos collections. De même, Les Glanes de Montrottier apportent des connaissances nouvelles au fur et à mesure des travaux de restaurations des objets des collections de Montrottier. Cette année, Julien Coppier raconte les relations entre la famille FrèreJean et Marès à propos de la statue équestre de Louis XIV à Montpellier. Bernard Premat commente longuement un tableau dénommé L’Adoration de Francesco Zaganelli, tableau classé qui appartient aux collections du château. Enfin la restauration de deux Pietà a permis à la restauratrice Fanny Grué de contribuer à une meilleure connaissance d’un corpus de Pietà savoyardes. Cette étude de par son analyse technique apporte indéniablement une connaissance approfondie de la statuaire savoyarde. A ces contributions remarquables, nous avons ajouté la Chronique des découvertes archéologiques dans le département de la Haute-Savoie. Cette rubrique sous la direction de Joël Serralongue fait désormais partie du patrimoine de La Revue savoisienne continuant une tradition florimontane remontant au XIXe siècle. Cette année La Chronique portait entre autres sur les découvertes de l’arrondissement d’Annecy ainsi que sur les prospections en Chablais.

Par ailleurs, La Revue savoisienne ne serait pas La Revue savoisienne sans la publication du palmarès traditionel Andrevetan du concours de poésie 2019 et dont la présidente Solange Jeanberné se fait un plaisir de nous présenter les meilleurs poèmes primés. Le tout se terminant par la bibliographie savoisienne tenue par Isabelle Bouvier et les pages toujours bienvenues de Louis Touvier sur le pays de Fillières.

Mais une fois n’est pas coutume, nous signalons l’ouvrage de notre doyenne de 102 ans, Lina Coudray Vivet-Gros Les Mots d’autrefois à Macot (Savoie) publiée par le Centre de la culture savoyarde de Conflans et la Société d’histoire et d’archéologie d’Aime-La Plagne. Voir la note de lecture de notre revue. Vraiment un antidote au Covid 19 et qui prouve que la doyenne de La Florimontane tient le vaccin de longue vie bien avant tous les laboratoires du monde entier. !
Donc Florimontans sur cette jubilatoire information concernant la vitalité de notre compagnie, nous vous souhaitons une roborative lecture

Lisez et faites connaître La revue savoisienne 2019 c’est un élixir de longue vie et vous ne serez pas déçu avec ce numéro 159.

Prenez soin de vous !

Bernard Premat, directeur de La Revue savoisienne.

 

Archives de la Revue savoisienne

En raison de l’actuelle pandémie et au vu des préconisations des autorités publiques, le Comité directeur de l’Académie florimontane a décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, dans l’intérêt de ses membres et de ses amis, toute ses activités et manifestations : permanences du jeudi matin, conférences, assemblée générale…

En cas de besoin, vous pouvez toujours joindre l’Académie en lui adressant un courriel à l’adresse suivante :

academieflorimontane74@gmail.com

Fermer ce message